Carotte et feijoa


Le feijoa c'est quoi ? C'est ce que tout le monde commence toujours par nous demander.
Le feijoa c'est un fruit, qui provient du Brésil (à ne pas confondre avec le feijaõ : le haricot pour faire la feijoada).

Le fruit a la forme du kiwi, un peu, vert très clair, l'intérieur est très joli et granuleux pour la partie non transparente.

Qu'est-ce que j'peux faire ? J'sais pas quoi faire : Les recettes


Work in progress...

LE logiciel à télécharger pour trouver des recettes

Recettes d'été :

spaghetti de courgettes, sauce tomate marinara et boulettes noix-champignon
raïta de concombre
mon crumble de tomates anciennes
clafoutis courgette/aubergine/basilic
pickles de courgettes à l'aigre-douce
work in progress...


 Recettes de mi saison ( printemps et automne) :
la rhubarbe
côte de bette je fais comment ?
côte de bette, 2.0
Cuisiner le chouchou
cuisinez nos mini choï 

gravlax (utiliser de l'aneth)
  ou saumon mariné
Posez quatre beaux pavés de saumon dans un plat non métallique. Salez et poivrez, saupoudrez d'une cuillère à soupe de sucre blanc. Arrosez généreusement de deux jus de citron, râpez dessus un zeste (enfin commencez par le zeste, c'est plus facile : zester un citron déjà pressé c'est un peu dur). Parsemez d'une demi-botte d'aneth hachée et de baies roses légèrement concassées.
Le cas échéant, enlevez la peau des pavés avec un grand couteau tranchant.
Ensuite, coupez des tranches larges et mettez dans le plat.
Remuez légèrement le plat pour mélanger tout ça, puis mettez à mariner au frais au moins une journée ( moi j'ai tendance à mettre le tout dans un sac à congélation dès le début de la préparation, plus facile pour mélanger Et conserver au frais ensuite hermétiquement sans odeur dans le réfrigérateur).
Une heure ou 2 avant de servir :
Découpez en tranche aussi fine que possible et disposez dans une assiette de service.
Décorez avec l'aneth et les baies roses de la marinade puis arrosez de quelques cuillères de marinade avant de remettre au frais pour une heure ou deux.
Servez bien frais, avec des toasts et du citron.

   


 Pomme sauce orange
Cuisson : 2 h.
Pour 4 personnes : 4 grosses pommes
4 c. à caf. de miel liquide
4 c. à caf. de confiture d'orange
2 oranges,
2 c. à soupe de sucre en poudre,
2 jaunes d'oeufs.

Vider les pommes partiellement au couteau économe jusqu'à 1 cm du fond (et non au vide-pomme qui les percerait de part en part).
Par l'orifice ainsi pratiqué, verser dans chacune d'elles 1 c. à caf. de confiture d'oranges puis une autre de miel.
Préchauffez le four à 100°C.
Disposer chaque pomme ainsi fourrée dans un petit plat à four individuel et porter les quatre plats au four, laisser cuire 2 h à 100°C.
10 min avant la fin de la cuisson des pommes, presser le jus des oranges et verser celui-ci dans une petite casserole posée dans un bain-marie frémissant.
Ajouter les jaunes d'oeufs et le sucre en poudre et battre le mélange au fouet à main jusqu'à ce qu'il devienne mousseux et double de volume.
Retirer du bain-marie et servir les pommes à la sortie du four arrosée de cette sauce à l'orange.


Recette d'hiver :
 soupe à l'oignon
 risotto
échalotes
chou pommé vert frisé
radis noir et navets
chou kale
rutabaga
 Crosnes :
On m'a beaucoup demandé des conseils sur les crosnes.
je les fais blanchir à l'eau bouillante 2minutes ( éventuellement avec un peu de citron si ils sont bien blancs et que je veux conserver cette blancheur nacrée).
Ensuite je finis de les cuire à la poêle en les laissant se colorer doucement jusqu'à ce qu'ils soient fondant.
Pour les fêtes : un très bon accompagnement pour les viandes rôties, son petit goût qui rappelle le scorsonère se marie avec merveilles aux champignons, au beurre ou la crème fraiche.
les COURGES ( délicata, patidou, butternut et potimarron) : peuvent se cuisiner en soupe, en poélée, vapeur, gratinée au four.
On peut aussi en faire des confitures ( courge spaghetti, bleu de Hongrie) ou les utiliser dans des recettes de gateaux.



le potiron bleu de Hongrie: La qualité de sa chair est vraiment exceptionnelle. Ferme, douce, subtile... Elle peut aussi bien se servir en soupe, en purée, ou en dessert....
préparation très simple. 30mn de cuit-vapeur, mixeur avec un chouïa de crème liquide. Sel. C'est tout! Et c'est suffisant pour se régaler .


Pour un effet très chouette :
1 kg de courge (butternut ou potimarron, en une pièce)
- 3 panais
- 30g de Fourme d'Ambert
- 1 oignon
- 3 graines de cardamome
Préparation:

Épluchez et coupez en dés les panais et vider l'intérieur du potiron avec soin pour conserver "la coque", réserver la chair d'une part et la coque de l'autre..
Pelez et émincez l'oignon. Faites-le revenir dans une cocotte avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive.
Ajoutez ensuite les panais et la courge et les graines de cardamome.
Versez de l'eau à hauteur, salez, couvrez et laissez cuire 20 minutes.
Mixer les légumes, en retirant au préalable les graines de cardamome.
Salez et poivrez. Au moment de servir, détaillez la Fourme d'Ambert en petits dés et parsemez en la soupe. La servir directement dans la coque de la courge.

vous pouvez aussi faire des gratins, ou comme sa chair est sucrée , des tartes salées mais aussi des scones.
 scones au potiron et orange
Pour 8 personnes :
125 g de purée de potiron
250 g de farine
30 g de beurre
2 cuillères à soupe de sucre
1 oeuf
1 ½ cuillère à café de levure chimique
1 pincée de sel
60 g de raisins secs
le zeste d’une orange non traitée
Préparation : 20 mn
Cuisson : 25 mn
Repos : 60 mn
Temps total : 105 mn (oups, il faut que je retrouve le tuto)


recettes de  printemps :
youhou-cest-le-printemps
recettes d'automne :
la-saison-du-chouchou-est-de-retour
les choux de Bruxelles
soupe d'automne 7 légumes :

Ma soupe de saison pour 6 personnes
il vous faut :
quelques échalotes
une grosse betterave
une belle courgette
un radis noir
une courge ( ou plusieurs si type delicata ou patidou... il en faut autant que de pomme de terre ou que de carotte)
une belle aubergine( ou plusieurs petites)
3 ou 4 grosses carottes
minimum 750g de pomme de terre.
100g de lentilles corail
curcuma
graines de coriandre en poudre
cardamome en poudre
cannelle en poudre.
thym
un petit poivron( ou à défaut du paprika en poudre)
de l'huile (d'olive bio tant qu'à faire)
2l d'eau
gros sel
facultatif : coriandre fraiche pour la présentation.

Peler et émincer les échalotes,
laver et émincer le petit poivron mettre de côté avec les échalotes
éplucher, laver et couper en cube fin ( en brunoise) betterave , radis noir, courges et pommes de terre. ( mettre de côté pomme de terre et courges ensemble, betterave et radis à part).
laver et couper en brunoise l'aubergine , la courgette, les carottes.
réserver l'aubergine avec la betterave, les courgettes avec les carottes.
Dans une grande marmite,et sur un feu assez fort, verser l'huile (4 cuil. à soupe minimum), une fois chaude ajouter les échalotes et le poivron.
Quand le mélange commence à se colorer, ajouter l'aubergine, la betterave et le radis noir.
Remuer avec une cuillère en bois
Ajouter une cuillère à café de curcuma,
une cuillère à café et demi de cannelle,
une cuil. à café et demi de coriandre,
une cuillère à café de cardamome.
une cuillère à café bombée de gros sel.
Tourner .
Avant que ça n'attache, ajouter les courges et les pommes de terre.
Remuer encore, et avant que ça n'attache à nouveau ajouter l'eau.
Une fois l'eau quasiment à ébullition couvrir et laisser mijoter à feu doux 10 minutes.
Ajouter alors les courgettes, les carottes et les lentilles corail.Laisser cuire encore 15 minutes à feu doux à couvert , mais en remuant de temps en temps pour vérifier que rien n'attache au fond( les lentilles corail en particuliers!).
C'est prêt.
Pour servir, on peut ajouter à l'assiette quelques brins de coriandre fraiche ciselés.
Certains apprécient un peu de piment en plus.
bon app!

recettes de toute l'année:

 LE ZAMBROCAL
Il vous faut:
200g de haricots rouges secs En créole réunionnais : lo grain/le grain.
600g de riz parfumé
250g de poitrine fumée en tranche épaisse plutôt. En créole réunionnais : le boucané
20 grains de poivre
10 clous de girofle
8 gousses d'ail
3 cuil.à café de sel
thym 1/2 cuil.à café de curcuma en poudre
3 cuil.à soupe d'huile ( type arachide ou tournesol)
1.5l d'eau

Rincer le riz pour oter le plus possible d'amidon.
Piler l'ail avec le sel, le poivre et les clous de girofle.
Découper en large lardons le boucané.
Chauffer l'huile dans une marmite. Faire frire les morceaux de boucané. Y roussir les épices pilés, le thym et le curcuma.
Ajouter le grain et tourner. Laisser mijoter quelques minutes.
Verser le riz, mélanger.
Recouvrir d'1,5 litre d'eau et laisser cuire à feu moyen pendant 20 minutes.
A l'évaporation, diminuer l'intensité du feu et vérifier le degré de cuisson en écrasant quelques grains de riz entre les doigts.
Arroser si nécessaire, et laisser sécher à feu doux.
Rajouter un filet d'huile juste avant d'éteindre le feu.
Vous pouvez remplacer une partie ou l'ensemble du grain par des pommes de terre à chair ferme cuites ou non coupées en petits dés.
On emporte la marmite et la réchauffe sur un feu de bois traditionnellement.
Au moment de servir on ajoute un peu de coriandre fraiche ciselé et/ou de la cive hachée. Bien sûr le petit plus pas pour les marmailles: la pâte de piment ou des gros piments à côté!
On le mange de préférence avec une grande cuillère.




Le CHOUCHOU: on le cuit et le cuisine comme une courgette. il nécessite toutefois une petite préparation: on ôte systématiquement la peau, soit à l'économe, quand il est cru, soit une fois cuit, la peau vient très bien ( quand il sont bien mature, quand ils sont plus jeunes, la peau est plus fine et vient moins bien parfois elle peut être consommée).
la graine à l'intérieur est également comestible, et se cuit avec le reste.
Certains les mangent crus en vinaigrette ( recette de nouvelle-calédonie, à farfouiller sur le net)



 des recettes avec le pak-choï :
Wok au pak choi et lait de coco
2 petits pak choi ( ou un plus gros) coupés en tronçons
6 petits épis de maïs coupés en 2 dans le sens de la longueur
100 g de seitan (ou de tofu) coupés en morceaux
250 ml de lait de coco
1 échalotes émincées
1 pincée de mustard powder
1 c à c de sucre
1 c à s de sauce soja
1 c à s de jus citron
poivre
Un fond de riz complet cuit (entre 150 et 300 g)
Préparation :

Dans un wok, faites chauffer un peu d’huile et faites-y sauter les échalotes. Une fois qu’elles ont coloré, ajoutez le pak choi, les épis de maïs, le seitan (ou tofu) et le lait de coco. Laissez cuire à feu vif 5 à 10 minutes. Ajouter le riz cuit, et laissez chauffer. Assaisonnez avec la mustard powder, le soja, le sucre et le poivre. Juste avant de servir, ajoutez le jus de citron.
Wok de nouilles vertes aux boulettes & pak-choi http://cellequicuisinait.blogspot.fr/2013/08/wok-de-nouilles-vertes-aux-boulettes.html


Poulet pak-choï

http://www.carnet-recettes.fr/recipes/poulet-pak-choi/
Pak choï et crevettes au garam masala sauce yaourt aux graines de moutarde
http://lacuisinedelirilou.cuisineblog.fr/…/Pak-choi-et-cr…/…
Pad thaï végétarien au pak choi
http://saveurpassion.over-blog.com/article-pad-thai-vegetar…





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire