Carotte et feijoa


Le feijoa c'est quoi ? C'est ce que tout le monde commence toujours par nous demander.
Le feijoa c'est un fruit, qui provient du Brésil (à ne pas confondre avec le feijaõ : le haricot pour faire la feijoada).

Le fruit a la forme du kiwi, un peu, vert très clair, l'intérieur est très joli et granuleux pour la partie non transparente.

mardi 13 décembre 2016

Salut les p'tits choux

Cuisiner les choux de Bruxelles.

Les gens aiment acheter des "gros" choux de Bruxelles, pour la rapidité d'épluchage.
Moi je préfère les tout petits c'est tellement meilleur.

On compte environ 200g par personne .
Plus, si on en fait son repas principal, moins si c'est pour un enfant ou qu'on n'en raffole pas plus que ça.

Il faudra effectivement passer par la case longuette de l'épluchage : on ôte la ou les petites feuilles abîmées ou tachetées sur le dessus.
C'est tout mais c'est long. Si  vous les avez pris chez nous, c'est récolté du jour ou de la veille donc pas besoin de recouper le trognon. Enfin si vous êtes au taquet et que sitôt en votre possession vous avez filé les préparer.
Là, on applaudit.
Si vous avez été débordé/e, double peine : pas d'applaudissement mais en plus vous devez recouper les trognons , c'est encore plus long (Dommage, ultra frais, c'est si bon !  D'autant qu'ils contiennent d’intéressantes quantités de vitamine C, de minéraux qui disparaissent avec le vieillissement du légume,  sans vouloir remuer le couteau dans la plaie*)
Si on en a beaucoup, il ne faut pas hésiter à embaucher de la main d’œuvre enfantine (ou adulte si on n'a pas d'enfants sous la main).
Ça donne le temps de leur parler pour leur expliquer qu'ils vont aller tous au bain ou à la douche rapidos (les choux de Bruxelles, pas les enfants...).
Quoique, les enfants aussi à la rigueur pendant que vous mettez à chauffez une grande casserole d'eau.

Lorsque l'eau bout, mettez les choux de Bruxelles dedans, et comptez 2 minutes après la reprise de l'ébullition (sans couvrir).
Bien sûr vous avez préparé une passoire, et à côté un saladier d'eau bien fraiche durant ces 2 minutes, vous permettant de passer à la suite :
Versez au dessus de l'évier et dans la passoire les petits choux, puis dès qu'ils sont un tant soit peu égouttés, versez-les dans le saladier d'eau froide.
Le but de la manœuvre ?
La première opération est ce qu'on appelle le blanchiment.
Il permet à une grande partie des composants souffrés d'être évacués. C'est bien pour tous ceux qui sont un peu sensible des intestins (et pour ceux qui partagent les draps des convives).
Si vous êtes fragile + + vous pouvez y adjoindre du bicarbonate de sodium. (ça, ça vaut pour tout les choux en général).
La seconde opération : C'est pour la couleur encore plus vert flashie que sur ma photo d'article : c'est à ce moment que vous faites vos selfies/photos avec vos choux de Bruxelles pour mettre sur instagram ou sur notre page  facebook Carotte et feijoa pour trop faire bisquer les autres.
L'autre vraie raison : c'est le moment de les couper en 2 (et pour ceux/celles qui ont choisit des plus gros Bruxelles : en 3 ou 4 même), pour que tous soient uniformes en taille, et que la cuisson qui va se poursuivre soit réussie.
Moment essentiel : définir comment les préparer in fine :
  •   les faire cuire à l'eau bouillante à nouveau (mouaifbof, si ça vous tente façon cantine),
  •  ou vapeur (c'est sain) et avec une noix, une noisette de beurre c'est très bon.
mon choix se porte presque toujours sur
  •  la version poêlé de choux de Bruxelles (à l'huile d'olive ou au beurre) , pour les faire rissoler un peu et leur donner ce petit goût inénarrable de noisette grillée :
    Commencez à les saisir dans le corps gras puis couvrez-les à feu moyen pour que la cuisson soit à cœur. En les secouant régulièrement bien sûr (vérifiez la cuisson en goûtant). Saler alors à votre convenance et régalez-vous.

Il y a d'autres accommodations encore plus gourmandes à base de lardons puis de crème fraiche à rajouter un peu avant la fin, mais je laisse ça à votre imagination.




*en direct de chez Jo La Science :
 Le chou de Bruxelles est riche en vitamine C et provitamines A (bêta-carotène). Il constitue aussi une bonne source de vitamines du groupe B, notamment B9 (ou folates) et B6.
Il contient des minéraux : potassium, magnésium et calcium, à des taux intéressants et fournit de nombreux oligo-éléments : fer, zinc, manganèse, cuivre, sélénium.
Il apporte également une bonne quantité de lutéine et de zéaxanthine, deux substances anti oxydantes de la famille des caroténoïdes qui peuvent jouer un rôle protecteur sur la santé.