Carotte et feijoa


Le feijoa c'est quoi ? C'est ce que tout le monde commence toujours par nous demander.
Le feijoa c'est un fruit, qui provient du Brésil (à ne pas confondre avec le feijaõ : le haricot pour faire la feijoada).

Le fruit a la forme du kiwi, un peu, vert très clair, l'intérieur est très joli et granuleux pour la partie non transparente.

mardi 13 décembre 2016

Salut les p'tits choux

Cuisiner les choux de Bruxelles.

Les gens aiment acheter des "gros" choux de Bruxelles, pour la rapidité d'épluchage.
Moi je préfère les tout petits c'est tellement meilleur.

On compte environ 200g par personne .
Plus, si on en fait son repas principal, moins si c'est pour un enfant ou qu'on n'en raffole pas plus que ça.

Il faudra effectivement passer par la case longuette de l'épluchage : on ôte la ou les petites feuilles abîmées ou tachetées sur le dessus.
C'est tout mais c'est long. Si  vous les avez pris chez nous, c'est récolté du jour ou de la veille donc pas besoin de recouper le trognon. Enfin si vous êtes au taquet et que sitôt en votre possession vous avez filé les préparer.
Là, on applaudit.
Si vous avez été débordé/e, double peine : pas d'applaudissement mais en plus vous devez recouper les trognons , c'est encore plus long (Dommage, ultra frais, c'est si bon !  D'autant qu'ils contiennent d’intéressantes quantités de vitamine C, de minéraux qui disparaissent avec le vieillissement du légume,  sans vouloir remuer le couteau dans la plaie*)
Si on en a beaucoup, il ne faut pas hésiter à embaucher de la main d’œuvre enfantine (ou adulte si on n'a pas d'enfants sous la main).
Ça donne le temps de leur parler pour leur expliquer qu'ils vont aller tous au bain ou à la douche rapidos (les choux de Bruxelles, pas les enfants...).
Quoique, les enfants aussi à la rigueur pendant que vous mettez à chauffez une grande casserole d'eau.

Lorsque l'eau bout, mettez les choux de Bruxelles dedans, et comptez 2 minutes après la reprise de l'ébullition (sans couvrir).
Bien sûr vous avez préparé une passoire, et à côté un saladier d'eau bien fraiche durant ces 2 minutes, vous permettant de passer à la suite :
Versez au dessus de l'évier et dans la passoire les petits choux, puis dès qu'ils sont un tant soit peu égouttés, versez-les dans le saladier d'eau froide.
Le but de la manœuvre ?
La première opération est ce qu'on appelle le blanchiment.
Il permet à une grande partie des composants souffrés d'être évacués. C'est bien pour tous ceux qui sont un peu sensible des intestins (et pour ceux qui partagent les draps des convives).
Si vous êtes fragile + + vous pouvez y adjoindre du bicarbonate de sodium. (ça, ça vaut pour tout les choux en général).
La seconde opération : C'est pour la couleur encore plus vert flashie que sur ma photo d'article : c'est à ce moment que vous faites vos selfies/photos avec vos choux de Bruxelles pour mettre sur instagram ou sur notre page  facebook Carotte et feijoa pour trop faire bisquer les autres.
L'autre vraie raison : c'est le moment de les couper en 2 (et pour ceux/celles qui ont choisit des plus gros Bruxelles : en 3 ou 4 même), pour que tous soient uniformes en taille, et que la cuisson qui va se poursuivre soit réussie.
Moment essentiel : définir comment les préparer in fine :
  •   les faire cuire à l'eau bouillante à nouveau (mouaifbof, si ça vous tente façon cantine),
  •  ou vapeur (c'est sain) et avec une noix, une noisette de beurre c'est très bon.
mon choix se porte presque toujours sur
  •  la version poêlé de choux de Bruxelles (à l'huile d'olive ou au beurre) , pour les faire rissoler un peu et leur donner ce petit goût inénarrable de noisette grillée :
    Commencez à les saisir dans le corps gras puis couvrez-les à feu moyen pour que la cuisson soit à cœur. En les secouant régulièrement bien sûr (vérifiez la cuisson en goûtant). Saler alors à votre convenance et régalez-vous.

Il y a d'autres accommodations encore plus gourmandes à base de lardons puis de crème fraiche à rajouter un peu avant la fin, mais je laisse ça à votre imagination.




*en direct de chez Jo La Science :
 Le chou de Bruxelles est riche en vitamine C et provitamines A (bêta-carotène). Il constitue aussi une bonne source de vitamines du groupe B, notamment B9 (ou folates) et B6.
Il contient des minéraux : potassium, magnésium et calcium, à des taux intéressants et fournit de nombreux oligo-éléments : fer, zinc, manganèse, cuivre, sélénium.
Il apporte également une bonne quantité de lutéine et de zéaxanthine, deux substances anti oxydantes de la famille des caroténoïdes qui peuvent jouer un rôle protecteur sur la santé.





mardi 22 novembre 2016

le kale ( à prononcer à l'anglaise), la calée, le chou "cal"

Sophie Calle et les choux en vue ne nous recallent plus.


Les cuissons :

Cru

Comme la plupart des choux, le kale se mange cru en salade. Il suffit d’ôter la tige du milieu et de le couper en lanières plus ou moins grosses. Tout le monde semble d’accord sur le fait qu’il faille le masser délicatement (oui oui!), puis le laisser mariner dans une vinaigrette avant de le consommer cru. Cela rendrait ses feuilles plus souples et tendres. Alors rien que pour le folklore, retroussez vos manches et massez ce petit chou !
En salade, vous le dégusterez avec des céréales (petit épeautre, quinoa, boulgour…), des légumineuses (lentilles vertes ou corail…), d’autres légumes (carottes, concombre, radis, betterave…), des graines (tournesol, sésame, pignons de pin…) et une vinaigrette à base d’huile d’olive coupée avec de l’huile de sésame ou de l’huile de noix. En fait, lâchez-vous, il se mariera avec tout ce dont vous aurez envie !
et côté acidité remplacer le vinaigre par du citron ou même une orange pressée.Top avec de la roquette et de la mâche.
Bon ça, c'est pour le chou tout frisoté.
Le plus foncé et gaufré (nero di Toscana) lui est plus fort et je ne le conseille jamais pour le manger cru.

Cuit

Par contre cuit, il est d'une douceur pas croyable et on l'adore ici.
Vapeur, En gros comptez 15 minutes à partir du moment où la vapeur se forme, pour un légume encore ferme. Si vous l’aimez plus tendre, rajoutez 5 minutes de cuisson. Arrosez simplement d’huile d’olive, saupoudrez de fleur de sel et, pourquoi pas, des graines de sésame grillées !
 En saucisse au chou ( youp youp ça boit les sauce set ça se mélange si bien !) , juste cuit au beurre ou huile d'olive sur ail et mélangé avec de la bonne purée et quelques oignons rouges frits.


Mais il reste encore une version moins ordinaire :
En chips au four
Gros succès pour cette version chips ! Il suffit de bien nettoyer les feuilles, de les sécher délicatement avec du papier absorbant, d’enlever la tige, puis de les couper en morceaux. Imbibez-les d’huile d’olive, ajoutez des graines, des épices, comme vous le sentez, allumez le four à 150°C, disposez le kale sur une feuille de papier sulfurisé, puis laissez cuire 20 à 25 minutes, en les retournant de temps en temps.


mardi 1 novembre 2016

ça donne envie de s'organiser parfois !

Parce que le manque de pluie n'est pas seulement visible et déplorable pour les agriculteurs, ceux de la mer en bavent aussi... je vous laisse lire l'article de ce lien (clic)



Allez en s'y mettant à 40, chacun prend 2 kg, et c'est bon !



dimanche 7 août 2016

C'est l'été, on reprend les visites virtuelles (1)

depuis le milieu

et tout au fond vers le sud, à gauche : en rouge la périlla (chizo rouge) puis les brèdes mafanes et la ficoïde glaciale.

c'est l'été, reprise des visites virtuelles (2)

Cliquez sur la photo qui vous emmènera sur notre page fb puis avec votre souris, vous pouvez vous diriger de droite à gauche, jusqu'à 360°et découvrir nos cultures exotiques





moins exotiques mais tout à fait visible : nos petits basiliques de Marseille et fraisiers gariguette.


dimanche 24 juillet 2016

Harry Cover l'ami des petits et des grands.

Bonjour !
Au rayon légumes d'été nous adorons les haricots verts.
Mais parfois trop d'un coup (ou pas assez), l'histoire de l'été s'est un peu chez tout le monde pareil, on veut manger sain, plein de bonnes intentions et un apéro au débotté qui tourne au repas improvisé chez les voisins et les haricots nous culpabilisent à se morfondre dans le bas du frigo.

Hop, on prend son courage à 2 mains voire on met les enfants à contribution  et, en regardant la tv, écoutant la radio ou en papotant avec qui on veut, on peut venir à bout d'une séance d'équeutage avec plaisir et rapidité (on peut même se boire un bon vin de La tonnelle à Vin "Cacahuette", celui avec le costaud Marc sur la photo, pour mieux se rappeler l'apéro du midi ;).

Pas possible de les manger de suite (mon maraicher bio est radin il m'en met pas assez ^^)? Hop la congélation c'est le plus simple.
il suffit de rincer soigneusement les haricots équeutés, de les faire blanchir 1 à 3 minutes .
+ ils sont gros + il faut un peu de temps en rab, et plus y'en a moins c'est top, des sessions à la casserole par 800gà 900g c'est le max pour une marmite de 5 litres : blanchir ça veut dire porter à ébullition de l'eau en quantité et quand ça bout à gros bouillon, on verse les légumes dedans, on couvre et à la reprise du bouillonnement, on compte les minutes.
Ensuite dans un grand saladier emplit d'eau glacée avec glaçons, ou avec un filet d'eau froide en permanence ;  on les dispose pour les refroidir promptement, et leur donner une belle couleur verte digne des photos de magazine.
Dans un torchon propre (et lavé sans parfum/assouplissant de préférence) sécher les haricots avant de les mettre dans des sachets de congélation.
astuce : noter la date et le poids avec un marqueur spécial.
Si vous avez un gros congélo avec différents tiroirs ou un grand bahut, le conseil de tatie Lèna pour une bonne organisation et pas de déperdition de froid (je n'arrive plus à m'y tenir en tant que maman qui travaille40h/semaine en dehors de la maison) :
Sur une feuille blanche notez vos nouvelles entrées de sacs congelés maison avec date et poids , et fixez-la par aimant sur le dit congèl : on raille lorsqu'on le sort et le consomme bien sûr.

Rappel un produit congelé s’est mieux si la température très froide de -18° est atteinte rapidement pour l'aliment (4étoiles sur le congélateur: ou boosteur grand froid à activer 18 à 24h AVANT la congélation)
Ensuite les légumes doivent être hermétiquement stockés, pour 1 an afin de les consommer sans qu'il y ait d'altération. (d'où l'intérêt de la feuille pour retrouver rapidement les choses à consommer en priorité).

Pour les réchauffer : panier vapeur ou dans l'eau bouillante, temps habituel de cuisson ( 8 à 15 minutes selon la grosseur là encore).
Pour les quantités : des exemples :
  • Haricots seul, comptez 200g/personne
  • Pour des dévoreurs de haricots, avec d'autres légumes (pommes de terre ou carottes juste revenus à la poêle à l'huile d'olive et de l'ail+ persil, ou avec une juste noix de beurre fondu) : 150g haricots+1/2 carotte+1 petite pommes de terre/personne.
  • Sinon 100g/personne (ou moins avec d'autres légumes).

Une fois cuits, les haricots peuvent servir à de multiples plats (à rajouter au dernier moment: risotto, tajine...) et refroidits en vinaigrette ou dans les salades composées.

lundi 21 mars 2016

idées recettes pour légumes de saison

le radis noir se mange comme le navet : cru ou cuit !

Peut se manger cru en fine tranche, avec du pain et du beurre, comme des radis roses, ou râpé, ou dans une salade composé en fin bâtonnets.
On le cuisine également cuit, de la même façon qu'un navet : dans une macédoine de légume, vapeur ou sauté en tajine parmi d'autres légumes, dans la soupe, poêlé (un régal quand il est caramélisé avec un peu de miel et de vinaigre balsamique par exemple).
le gazpacho de radis noir:
Ingrédients
Ingrédients pour 6 personnes :
600 g de radis noir
6 feuilles de persil plat
25 cl de lait de coco
25 cl d’eau
Sel marin de Guérande
Quelques gouttes d’huile de noisette
Préparation
Préparation des ingrédients :
Lavez les radis, réservez un petit tronçon que vous n’épluchez pas et épluchez le reste et coupez les radis épluchés en petits cubes.
Lavez le persil.
Préparation :
Dans une casserole, versez le lait de coco et l’eau que vous portez à ébullition, ajoutez les cubes de radis et salez.
Laissez cuire à feu moyen environ 20 minutes (une pointe de couteau doit traverser facilement les cubes de radis).
Versez ensuite dans le bol du robot et mixez votre préparation.
Mettez le bol au réfrigérateur afin qu’il refroidisse.
Au moment de servir, taillez le tronçon de radis non épluchez en fine julienne, versez le gaspacho dans des petits bols individuels, parsemez de julienne de radis, disposez une feuille de persil et versez quelques gouttes d’huile de noisette.

les navets primeurs si vous les consommez frais c'est à dire dans les 2 à 3 jours après récolte ( nous les récoltons le jour où nous vous les livrons), vous n'avez pas besoin de les épluchez.
Il vous faudra simplement couper la petite racine et un rinçage suffit ( et comme ils sont plutôt joli, pas même besoin de brossage).
   
Navets braisés au soja et à l'érable
1 kg de navets coupés en quartiers

250 ml de bouillon de poulet, 30 ml d'huile de colza, 30 ml de sauce soja, 15 ml de sirop d'érable, 5-10 ml d'huile de sésame.
Chauffer l'huile et dorer les navets, ajouter bouillon et sirop d'érable. Porter à ébullition, couvrir et cuire à feu moyen 15 minutes. Enlever le couvercle, continuer de cuire, réduire le bouillon. Verser l'huile de sésame et servir.


mardi 9 février 2016

tatin ou tarte ?

Comme on veut pour l’échalote !


Graissez un moule à manquer,
pour une tatin :
  Épluchez 350g d'échalotes environ.  Faites-les revenir dans du beurre ou de l'huile  à feu vif  3 à 5 minutes, puis déglacez avec du vinaigre balsamique (2 bonnes cuillerées à soupe sans problème).

déposez artistiquement les échalotes en soleil, versez le jus puis déposez dessus une pâte brisée ( maison tant que faire ce peut : tu peux ainsi y adjoindre un peu de poivre moulu et des feuilles de thym de ci de là.)
Au four 20 minutes/25 th.7 ( 180/200°).

pour une tarte :
 Pour la pâte, je fais 50g de farine de sarrasin AB, 100g de farine d'épeautre T80 AB, 100g de farine de blé T80 AB, 125g de beurre demi-sel AB.
je fais fondre du bout des doigts le beurre comme pour le froisser et l'amalgamer à la fois avec la farine. Surtout ne pas malaxer : ça chasse l'air et la pâte deviendrait dure, trop solide sous la dent.
ajouter un peu d'eau. Constituez, du bout des doigt toujours, une boule.
Laissez reposer.
 Épluchez350g d'échalotes environ.  Faites-les revenir dans du beurre ou de l'huile  à feu vif  3 à 5 minutes, puis déglacez avec du vinaigre balsamique (2 bonnes cuillerées à soupe sans problème).
Préchauffez votre four environ 200°.
Déposez une feuille de papier cuisson, graissez-la.
Étalez ensuite la pâte sur la feuille de cuisson huilée ( je badigeonne avec un pinceau) et installez le tout dans le moule en le fonçant légèrement.
Mettez au four th.7 à pré-cuire 10min.
disposez bien serrées les échalotes puis versez le jus de cuisson/déglaçage.
passez au four comme pour la tatin 20 à 25 minutes th 7.

Bonne app!
(je pique une photo sur le net qui ressemble à ce que ça donne)


mini choï

sauté de mei qing choï façon shop suey /par personne

 1petit chou chinois (1 pour 1 à 2 personne/s, selon l'accompagnement important ou non de riz ou autres)
1cuil.à soupe d'huile d'arachide ( olive si allergie)
1cuil.à café de sauce soja (tamari, en biocoop pour les allergique au gluten)
1 cuil. à soupe de sauce d'huître.
1 dent d'ail (pour 1 à 2 pers. qu'on peut remplacer par de l'aillet)
1 petit oignon.
facultatif : 1 cm de gingembre frais

Épluchez l'ail, l'oignon et taillez les finement.
Rincez puis débitez le chou en larges lanières (n'ôtez que la tige centrale rigide du dessous, gardez bien les côtes et les feuilles tout se mange).
Si vous décidez de mettre du gingembre : pelez-le et tranchez le très finement.
Posez sur un feu vif une grande sauteuse, versez l'huile, dès qu'elle est bien chaude, versez les oignons, tournez un peu avec une grande cuillère de bois (1 à 2min), dès qu'il commence à se colorer légèrement ajoutez le chou et le gingembre, tournez une ou 2 minutes puis versez l'ail, la sauce soja et d'huître.
Enrobez les légumes de la sauce (toujours à feu vif) une bonne minute. C'est prêt.
à servir avec un riz parfumé au jasmin (ou riz thaï).

Vous pouvez si vous avez du poulet le mettre au même moment que l'oignon ( il faut faire des tranches très fines, de la taille d'une petite bouchée en longueur et d'un demi centimètre de large).
Pour du poisson, toujours taillé finement, c'est à mettre au même moment que le chou.



salade de choux chinois
pour 4 personnes ( 15min de cuisson/2-3h de macération)

des petits choux chinois
1à 3piments rouges secs
1 cuil.à café de poivre ( noir ou long ou du séchuan)
4cuil.à soupe d'huile d'arachide
1 cuil.à soupe de sucre en poudre
2 cuil.à soupe de sauce soja
4 cuil.à soupe de vinaigre
3 gousses d'ail ou 3 gros brins d'aillet
1 cuil.à soupe d'huile de sésame ( grillé pour le top du top)
sel
Coupez les choux en lanière large, plongez les dans de l'eau bouillante, dès la reprise de l'ébullition, sortez les et égouttez-les et déposez-les par la suite dans un saladier.
Faites revenir les piments et le poivre dans l'huile d'arachide jusqu'à se que les piments brunissent.
Filtrez l'huile au dessus des choux.
Enfermez les piments et grains de poivre dans une gaze et enfouissez la dans le chou.
Dans un ramequin, délayez un peu de sel et une cuillère à soupe de sucre avec la sauce soja et le vinaigre.
Ajoutez l'ail pelé et pressé ( ou l'aillet propre et finement ciselé) et l'huile de sésame.
Mélangez bien et versez sur les choux.
Laissez macérer 2 à 3h au réfrigérateur.
Au moment de servir otez la gaze contenant les épices et brassez à nouveau la salade de chou.

lundi 8 février 2016

Tu pleures ? Non je pèle les oignons.


Quoi faire de trop d'oignons ? (et là vu la taille de nos oignons, tu pleures hahaha).

une soupe à l'oignon :
Temps de préparation : 25 minutes
Temps de cuisson : 20 minutes
Ingrédients (pour 4 personnes) : - 4 gros oignons (enfin équivalent à 350/400g...on va dire une bonne dizaine des nôtres)
- 50 g de beurre
- 1 cuillère à soupe d'huile
- 1 cuillère à soupe de farine
- 25 cl de vin blanc
- 1 l d'eau
- sel, poivre,
- 6 tranches de pains de mie
- 100 g de comté râpé

Préparation de la recette :
Pelez et émincez les oignons, faites-les revenir dans le mélange beurre, huile.
Saupoudrez le mélange de farine, mouillez d'eau chaude et de vin blanc et assaisonnez.
Couvrez et laissez bouillonner doucement pendant 20 minutes.
Faites grillez le pain, disposez chaque tranche dans le fond de 4 petits bols individuels supportant le passage au four.
Saupoudrez d'un peu de fromage râpé. Versez la soupe par-dessus.
Saupoudrez à nouveau de fromage et faites gratiner.




Autre idée, faire une fondue d'oignons ou d'échalotes (voire une compotée, avec un peu de miel : à servir avec du chèvre.)
Enfin, ne pas hésiter à remplacer une partie des oignons par des échalotes dans des recettes basiques: c'est plus parfumé.

silencieux ... plus pour longtemps

Après 2 mois sans rien publier, nous allons vous dévoiler ce à quoi nous nous attelions...
notre logo !
nous n'en avions pas depuis 5 ans que nous sommes installés.
alors le voici

dimanche 7 février 2016

février 2016

Bonjour
Février, le mois le plus froid de l'année (mouhaha) est là, et un joli 11° ce matin...pfff.
N'importe nawak ma bonne dame.
Après avoir perdu à cause du "trop chaud" pour la saison la plupart de nos salades (pucerons et brémia en pagaille), nous avons vu les peu qui restaient monter à graine.
Youpi.
Espérons que les séries suivantes arrivent enfin dans votre assiette plutôt qu'au compost.
Le mois de février, d'habitude, c'est le mois où on se repose de force : parce que le gel, parce que la neige...
Là, non.
C'est le mois où les manques s'annoncent : bientôt la fin des courges...
Fin des oignons (ne restent que les riquiqui, ils sont bons, mais fastidieuses tâches que de les éplucher).

On espère que les semis de radis vont vite arrivés désormais.
Tout comme l'aillet!

Thom a taillé l'ensemble des kiwis.
Planté les navets et pommes de terre primeurs pour le printemps ainsi que les choux raves et mei qing choï.
On attend les betteraves avec impatience.
Les oignons nouveaux sont  doucement en train de faire de belles feuilles.
Ils nous restent encore des carottes, des choux et des poireaux en terre.
Notre citronnier donne gentiment mais régulièrement (plus d'une soixantaine de citrons passés entre les paniers et le marché! dont 13 d'un coup pour La tonnelle à vins pour faire une lemon curd du tonnerre)
de Carotte et Feijoa #local #bio #gourmandise

Voilà pour l'état des récoltes.
Pour le reste :

Nos haies ont fait peau neuve côté route...: plein de vieux arbres qui menaçaient de tomber sur la route (pas merci la dde qui année après années au lieu de couper l'herbe, racle la terre et coupe les racines, fragilisant un peu plus chaque fois nos arbres).
C'était triste.
Mais !
Demain, une nouvelle haie se fait planter côté sud tout le long du vieux verger.

Allez pour finir, c'est très tardif mais on a jusqu'à la fin de l'année 2016 pour vous la souhaiter bonne, joyeuse, conviviale et constructive.
Alors hop, c'est ce que nous faisons bien sûr.
Plus d'image dès qu'on cassera notre tire-lire pour un nouvel objectif photo pas tout rayé !
en attendant voici ce qu'on peut faire avec nos légumes (merci les photos de la Tonnelle à vins !)

à très bientôt.